Love, Maine Coon atteinte d’une MICI (Maladie Inflammatoire Chronique des Intestins)

Un sujet qui me tient particulièrement à cœur.  Avec Love, j’ai livré un de mes plus grands combats en élevage et si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde.

Cet article raconte l’histoire de Love at First Sight, atteinte de MICI, une maladie complexe, difficile à déceler et assez rare finalement chez le chat.

Les premiers jours de vie

Love at First Sight est une chatonne née le 22 novembre 2015 du mariage entre Isla-Saona de la Combe d’Aubagnac et Devil’s Shadow Ipnose.

A sa naissance, Love n’avait aucun souci particulier si ce n’est qu’elle ne trouvait pas les tétines et avait du mal à manger.

Sa sœur Luxx était dans le même cas , après avoir été obligée de les mettre moi-même aux tétines pendant quelques heures, tout est rentré dans l’ordre pour Luxx, mais pas pour Love j’ai donc décidé de complémenter par du lait maternisé.

Love buvait son biberon, je la pesais, elle prenait effectivement quelques grammes puis au bout de 30 minutes, les perdait.

La température du nid était bonne, maman s’occupait correctement des bébés, elle n’était pas à l’écart. C’était vraiment incompréhensible.

J’ai donc décidé de changer de lait,  sans aucune amélioration.

A ce moment là, Love n’était pas en diarrhée, elle n’était pas non plus déshydratée et ne semblait avoir aucun problème pourtant elle perdait du poids!

J’ai consulté mon vétérinaire qui l’a mise sous antibiotiques, elle avait alors 4 jours, que faire de plus?

Après le traitement antibiotique

Suite à ça, Love a commencé à stagner, puis prendre 1g par-ci 2g par-là.

Elle était nourrie toutes les 2h au biberon, nuit et jour, mais rien à faire elle ne décollait pas!

Je me suis sentie perdue, extrêmement seule et au bout de 3 semaines sans dormir, j’étais exténuée, je me suis dis que je faisais sans doute une connerie en m’acharnant.

Je vais vous le dire en toute honnêteté, j’ai laissé tomber. Ce soir là, je suis allée me coucher, laissant Love avec sa maman. C’est un peu horrible car elle aurait pu mourir cette nuit là, je l’ai tout simplement abandonnée et je n’en suis pas fière… 150g à 3 semaines, mais que faire d’autre? Je m’attendais à ce qu’elle décède d’un jour à l’autre!

Le lendemain matin, je l’ai retrouvée assez vive et la demoiselle n’avait pas perdu le moindre gramme! Cette matinée là je me suis de nouveau posé 1000 questions!

Que je biberonne ou pas, ça ne changeait rien, mais qu’est-ce qu’il se passait avec cette chatonne?

Les autres bébés se développaient tout à fait normalement, maman était en forme, avait beaucoup de lait, Love de son côté était trop petite pour qu’on puisse faire quoi que ce soit.

Alors, avec le soutien de mon amie Adeline, j’ai décidé de reprendre le biberonnage et de me battre pour ma petite crevette.

Vers ses 1 mois, Love avait passé la barre des 200g, vous imaginez un chaton de cet age avec poids là? Voilà sa petite trombine et son micro gabarit:

Le sevrage alimentaire de Love

Le 22 décembre, j’ai décidé de débuter le sevrage alimentaire pour tous.

Luxx & Lucky Strike y sont passés en 48h, ils ont même débuté les croquettes.

Love peinait à manger, mais en essayant plusieurs pâtées, j’ai fini par trouver celle qui lui convenait et son poids a enfin décollé! Sans parler d’Adeline qui m’envoyait des colis plein de nourriture pour la gaver et de jouer pour la gâter!

Le 30 décembre, soit 8 jours après le début du sevrage, j’ai vu Love jouer pour la première fois, oh elle n’était toujours pas très jolie à voir mais ce petit moment de jeu a été un pur bonheur, je m’en souviens comme si c’était hier. Quelle joie de la voir tenter de courir après le plumeau! Personne ne peut imaginer ce que j’ai ressenti.

 

Le début de la transformation

Mi janvier ce fût la transformation. Love mangeait enfin et prenait entre 10 et 20g par jour!

Son poil s’est mis à pousser, elle était toujours petite, mais en forme et d’une beauté..!

Le plus gros était enfin derrière nous grâce à mes soins, à son courage mais aussi et surtout grâce à Adeline qui n’a pas cessé une seule fois de croire en Love et en moi.

J’avais des messages de soutien tous les jours, elle me demandait des nouvelles, essayait elle aussi de trouver des solutions, elle a été merveilleuse.

Love avec sa sœur Luxx, fin janvier, elles avaient 2 mois:

Love n’a été vaccinée et pucée que plus tard, afin de lui laisser le temps de se développer un peu plus. Tout s’est passé sans encombre.

Elle n’a pas été mise disponible à la réservation, je n’y étais pas prête! C’est Adeline qui m’a proposé de l’adopter.

Vu son implication depuis sa naissance, c’était une évidence, Love était faite pour elle! Qui d’autre la connaissait aussi bien?

Nous avons attendu que Love ait repris suffisamment de poids et c’est seulement le 25 mars qu’Adeline est venue la voir.

Elle avait alors 4 mois.

La première rencontre entre Adeline et Love a été vraiment spéciale, cette petite puce qui n’a été élevée que par moi, a immédiatement été à l’aise dans les bras de sa nouvelle maman et s’est même mise à la lécher au visage! Ça fait peut être un peu tarte, mais je crois en ces liens qui se nouent au premier regard, aux coups de cœur réciproques qui emplissent une pièce de magie et c’est ce que j’ai vu ce jour là. Elles ont pris la route ensemble et ne se sont jamais quittées.

 

L’arrivée chez Adeline

Je pensais que toute cette mauvaise histoire était loin derrière nous, mais malheureusement, Love a commencé à faire de la diarrhée arrivée chez sa nouvelle maman.

On a d’abord mis ça sur le compte du stress.
Comme la diarrhée ne passait pas, Adeline a fait faire une coproculture. Nous avons pensé à un parasite et notamment à une giardiose (et à vrai dire, j’ai même prié pour que ce soit ça!), en effet, le stress aurait pu permettre à ce parasite de s’activer. Le traitement est un peu long, mais tout rendre dans l’ordre après, ça aurait même pu expliquer son retard de croissance!

Malheureusement les résultats de la copro n’ont mis en évidence aucun parasite.

Pendant des mois et des mois nous avons cherché une explication à ces diarrhées.
Cette période a vraiment été horrible, particulièrement pour Adeline qui se retrouvait avec une chatonne qui mettait des excréments partout, même avec tout l’amour du monde, je ne suis pas sûre qu’un autre adoptant aurait réussi à endurer tout ça… Imaginez les odeurs, le nettoyage, et l’inconfort pour la chatonne.

Adeline a ensuite exploré la piste des allergies, sans résultat.

Une fois que Love a été suffisamment grande et lourde pour être stérilisée, Adeline a décidé de procéder à une biopsie intestinale pour comprendre ce qu’avait Love.

C’est à ce moment là que la réponse nous a été donnée: Love était atteinte d’une MICI.

Immédiatement, des corticoïdes lui ont été administrés et cela lui a fait le plus grand bien.

Bien sûr, la MICI est incurable et chronique, il y a forcément des rechutes, mais je sais qu’Adeline fait tout pour Love.

Aujourd’hui je me pose encore la question, est-ce que la MICI est à l’origine de son début de vie chaotique, ou est-ce l’inverse? Son début de vie difficile lui a-t-il causé cette maladie? Est-ce que quelque chose aurait pu lui abîmer les intestins, lui laissant une faiblesse à ce niveau?

Je pense que je ne saurai jamais, mais j’y pense souvent…

Quoi qu’il en soit, Love a été une merveilleuse rencontre dans ma vie, je n’oublierai jamais cette petite grenouille pleine d’amour et de volonté!

Je la remercie également d’avoir mis Adeline sur ma route, une des plus belles personnes qui m’ait été donné de rencontrer dans ma vie.

Merci pour cette leçon de courage ma petite Love!

Et merci Adeline d’être simplement qui tu es…

Love at First Sight aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *