L’origine du Maine Coon

L’origine du Maine Coon rejoint le sillage des premiers bateaux des colons européens accostant sur les côtes américaines avec, dans leurs cales, des chats voyageurs dont certains à poils longs.

Une partie des petits félins échappés à terre et livrés à eux-mêmes devront leur survie à leur faculté d’adaptation au climat hivernal du Maine.
Ils développèrent une fourrure quasi imperméable, une musculature puissante et une solide mâchoire de chasseur.
C’est l’histoire retenue pour expliquer les origines de notre doux géant.
Mais il en existes d’autres…

 

Croisé avec un raton laveur
Une seconde légende très répandue, raconte que le Maine Coon est le fruit d’un croisement entre un chat et un raton laveur (en anglais « coon » diminutif de « racoon »), bien sûr, il est génétiquement impossible de réaliser un tel hybride.

 

Les Angoras de Marie-Antoinette
Encore une autre histoire avance que le Maine Coon est un descendant des six chats Angoras envoyés par Marie-Antoinette, alors qu’elle préparait sa fuite pour échapper à la Révolution Française.
Ses angoras auraient été amenés sur le bateau Sally du Capitaine Clough de Wiscasset. Ils se seraient ensuite mêlés aux chats de ferme du Maine.

 

Le Capitaine Tom Coon
Une autre version de l’origine du Maine Coon, racontée par Linda E. Choate, qu’elle tient de son père, elle même racontée par son grand père, nous explique que le Maine Coon est la descendance des rudes chats à poils courts ramenés par les premiers colons, croisés avec les chats à poils longs du Capitaine Coon.

Les premiers chatons à poils longs apparus dans une portée furent appelés les chatons de Coon.

Dans l’un des ports où il avait accosté, Tom Coon, qui n’était alors que mousse sur le navire du Capitaine Snow, vit une très jolie chatte à poils longs tricolore. Il ne put s’empêcher de la ramener à bord du navire pour la cacher dans sa cabine.

Quelques temps après, la chatte donna naissance à 3 adorables chatons un red & blanc polydactyle, un chaton silver, ainsi qu’une femelle ressemblant à sa maman.
Ne pouvant garder ses trois chatons et ayant besoin de trouver de bonnes familles pour ses adorables bébés, Tom Coon décida de demander de l’aide au Capitaine Snow.

Le Capitaine lui répondit alors «Tu sais, dans quinze jours nous mettrons le cap sur Winter Harbor ; à Biddeford Pool, dans le Maine.
Aux abords de cette rade, il y a la ferme de Joseph Tarbox qui est un ami.»

Alors, le Capitaine aida Tom Coon à déposer la chatte et les chatons dans la grange des Tarbox.
Tom Coon donna sa chatte et ses chatons à Jonathan, le fils de Joseph Tarbox, qui décida de nommer les deux mâles Tom & Tommy.

Les chats Tom et Tommy ayant grandi, rendaient visite aux fermes voisines et des chatons à poils longs étaient nés, ils furent appelés les «Chatons Coon» en souvenir de Tom Coon.

 

Premières présentations du Maine Coon
Dans les années 1860, les fermiers du Maine commencent à présenter leurs plus beaux sujets au cours des comices agricoles. Peu après, le Maine Coon fait sensation lors des premières expositions félines aux USA.
Le succès est pourtant de courte durée quand arrivent d’Angleterre les Persans, qui paraissent bien plus exotiques. Ce n’est qu’en 1950 que des éleveurs recommencent à s’intéresser à lui en fondant le premier club de race.

Le Maine Coon est reconnu en 1976 par la Cat Fanciers’ Association (CFA), le plus grand club félin américain et son succès ne s’est jamais démenti depuis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *